Missions de la fondation

Recevoir et transmettre sont au cœur des actions soutenues par la Fondation Yves Mahyeuc,
afin de contribuer à édifier une fraternité selon les valeurs chrétiennes.

Ses missions sont d’encourager et de soutenir les projets brétilliens visant à :

Former les jeunes par un enseignement de qualité, riche en relations humaines, afin de valoriser leurs talents et de faire émerger leur vocation.

L’éducation intégrale est le pilier permettant de bâtir une personnalité libre et responsable, apte à s’engager pour le bien commun.

L’école, les établissements secondaires, les lieux d’enseignements supérieurs mais aussi le soutien scolaire, le patronage sont les cadres pour recevoir cette formation.

Encourager la recherche du Beau et du Bien.

La culture sous toutes ses formes -dont les artistes sont une expression- est une occasion de rencontres, un espace de réflexion et de contemplation où les paradoxes s’expriment et se répondent pour manifester l’indicible ou l’invisible.

Les expositions, les spectacles et les colloques permettent à tous de se mettre à l’écoute et de débattre dans le respect de la conscience de chacun.

Vivre la solidarité en développant l’entraide.

L’enrichissement mutuel résultant de rencontres fraternelles permet de construire le monde de demain.

Les personnes, immigrés, en situation de handicap, ou âgées, sont chacunes riches d’expériences et de connaissances différentes. Les accueillir, les accompagner, créer des lieux de vie communs sont autant d’occasion de vivre des rencontres inoubliables et authentiquement fraternel afin de construire un monde plus juste.

En accomplissant ses missions, la Fondation Yves Mahyeuc s’attache à manifester et à faire vivre la fraternité, clé de voûte de la liberté et de l’égalité.

« Celui qui aime son frère demeure dans la lumière. » (1 Jean 2, 10)

Gouvernance - Membres du Comex de la Fondation


Les sept membres du  comité exécutif de la Fondation Yves Mahyeuc se réunissent trois fois par an en présence d’un représentant de la Fondation Notre Dame.

Mgr_dornellas_redimensionne

Mgr Pierre d’Ornellas

Archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Président de l'Association Diocésaine de Rennes

180920-Michel-Pelle_s

Michel Pellé

Président de l'Association de Etablissements Catholiques d’Ile et Vilaine

regis-rougevin-baville

Régis Rougevin-Bâville

Président de l'Association Immobilière Louis de Broglie

Image1

Gwenaël Godin

Directeur de la clinique mutualiste de la Sagesse à Rennes

Identité

Cécile de Kernier

Déléguée générale de la Fondation Yves Mahyeuc

administrateur

Eric de Legge

Rédacteur en chef d'Aleteia

 

 
 

D'où vient le nom de la Fondation ?

Yves Mahyeuc (1462-1541)

Né en 1462 à Plouvorn (Finistère), Yves devient frère Yves en 1484, chez les dominicains de Morlaix.  En 1489, il s’installe dans le couvent Bonne Nouvelle de Rennes et est nommé confesseur d’Anne de Bretagne. Il est nommé supérieur de Saint-Maximin en Provence en 1504 mais, en 1507, la duchesse Anne obtient qu’il soit nommé évêque de Rennes.  Il revient donc dans sa Bretagne natale pour porter une charge qu’il n’a pas souhaité. Il continue à se faire appeler frère Yves, et à porter l’habit des frères prêcheurs.

Ces 35 ans comme évêque de Rennes sont marqués par la pose de la première pierre de la cathédrale de Rennes mais surtout par son active charité.

Les revenus des biens ecclésiastiques sont mis au service des plus démunis bien au-delà des années de peste 1507-1510.  Il a œuvré à permettre aux jeunes de se former pour travailler notamment en achetant les fournitures nécessaires (cuirs, tissu…) et en commanditant des ouvrages (souliers, linges…) qu’il se chargeait de faire écouler dans les commerces.

Il meurt en 1541 à Bruz et de nombreux miracles lui sont attribués. Son  procès en béatification, initié en 1638 n’a pas abouti pour des raisons administratives. Il est donc le « Bon Yves », déclaré bienheureux par le pape Jean-Paul II en 1996 lors de sa venue à Auray.

 

Un évêque breton réputé pour son attention aux plus jeunes et aux plus démunis.